Discographie

Alors, commençons par le tout début, 1979. Un premier 45-tours, puis en 1980 un premier album et un suivant en 1973, chez Auvidis. Des brouillons, avec déjà quelques chansons que je garderai, mais rien ne correspond à ce dont je rêve : ni la production, ni les arrangements, ni le graphisme. C’est donc décidé, je vais suivre l’exemple de certains aînés (Pierre Perret, Guy Béart entre autres) et créer mes propres éditions, dont le nom variera avec le temps (Crayon bleu, Vitamines, Maison des oiseaux, Bulles de savon pour arriver à jr music).

Le volume 1 n’a pas de titre encore, quand je l’enregistre en juillet 1985 (il deviendra « Des câlins » plus tard). J’y ai mis je crois l’essentiel de ma façon de faire, des chansons courtes, où la mélodie est le pivot puisque c’est elle qui transmet l’émotion à nos oreilles de petits ou de grands. Plus de la moitié des chansons qui figurent sur ce disque, je les chante encore aujourd’hui : Dans ma guitare, Coccinelle bonnes vacances, Les jolis nuages, Des câlins, etc.

Et voici les 2 versions de la pochette : la première, créée par un Autrichien que j’aimais beaucoup, Erwin Moser. J’ai d’ailleurs traduit pour L’École des loisirs plusieurs albums et romans de lui, dans les années 80 : Les histoires de mon grand-père, La maison dans l’arbre, La lune derrière les granges.

La seconde pochette est due au grand auteur de BD Loïc Jouannigot, à qui je viens de confier la réalisation de mon nouveau CD, Sur le chemin de l’école.

15 chansons :

Des câlins / Le ver de terre / Viens avec moi / Petit cadeau (avec Frederik) / Vitamines / L’éléphant / La grosse larme / Dans ma guitare / C’est parce que j’t’aime bien / Deux souris / C’est l’oiseau / Coccinelle bonnes vacances / Les jolis nuages / Mes trésors / Coucher de soleil.

En 1987, paraît le volume 2, avec entre autres Tape tape dans tes mains, Le bain et On se ressemble pas. J’avais déjà enregistré la voix de Frederik, mon premier fils, pour le précédent disque, mais là Pierre donne déjà la réplique à son frère et c’est réjouissant. Je dresse leur portrait dans On se ressemble pas : l’un attiré par les chiffres, l’autre par les mots. 32 ans après, il n’y a rien à retirer, tout est vrai. Le plus amusant, c’est qu’ils m’ont proposé de chanter à nouveau, en 2019, cette chanson. Le résultat est dans le nouveau disque, Sur le chemin de l’école

Voici donc les 2 versions des pochettes, où chaque artiste a sa vision des chansons.

15 chansons :

Vive la vie / L’arc-en-ciel / Le bain / Tape tape dans tes mains / La chanson des bisous / Petit ours / Fais ton nid / Musique au zoo / Allo papa / La maison des oiseaux / J’veux m’habiller tout seul / Un drôle de chat / On se ressemble pas / Comme des bulles de savon

Pas le temps de s’ennuyer, en 1988 c’est le volume 3 qui arrive. Avec Pas sages, Mets tes pantoufles, Le manège de la neige.

Les disques, je les veux un peu comme les spectacles, avec une alternance de chansons tendres et drôles. Et puis des chansons que je ne chante pas sur scène, qui sont plutôt à écouter seul dans sa chambre ou avec papa et maman.

On a 2 couvertures complètement différentes, l’un tranquille, l’autre en pleine action. Naturellement, j’ai toujours laissé libre cours à chacun des artistes qui ont dessiné pour moi.

13 chansons :

Sans maman / Le manège de la neige / Pas sages / La marmotte / Mon dessin / Mets tes pantoufles / Si douce / Serre-moi dans tes bras / Hérisson attention / Chameau ou dromadaire / Drôle de train / Des boutons / Deux girafes

Je ne chôme pas : en 1990 paraît le 4ème opus, avec Monsieur salade, L’automne est là, Mes p’tits coeurs. Pour la première fois, j’ai mis un poème en musique, Bestiaire du coquillage, du grand poète Claude Roy. Je n’arrêterai plus, j’adore ça, jusqu’à produire plusieurs disques ou livres CD uniquement avec des poètes.

13 chansons :

Monsieur salade / L’automne est là / La dent / Attention aux poux / La lune / Les photos / Mes p’tits coeurs / Une semaine / Mon jardin à moi / Moustique / Le nez bouché / Soleil c’est l’heure / Bestiaire du coquillage

À l’automne 1991 paraît Moustache chocolat, allez savoir pourquoi. Loïc s’en donne donc à coeur joie pour son dessin, toujours aussi drôle.

14 chansons :

Bonjour / Un tout petit je t’aime / Le dernier des ours / La bagarre / Maman / C’est le printemps / La fourchette / Moustache chocolat / À l’hôpital / La princesse qui se grattait les fesses / Gouttes gouttes de pluie / Le secret des fleurs / Chanson des bricoleurs / Pour m’endormir

Coup sur coup paraissent une première compilation, Une journée avec Jean René, et l’album C’est la fête, avec Petit Pierre, À la plage. Une petite collection de chansons se met doucement en place.

13 chansons :

C’est la fête / Qu’est-ce que c’est beau / Au feu les pompiers / Caillou bobo genou / J’aime le vent / On dirait on dirait / Je t’appelle mon lapin / Petit Pierre / À la plage / Plein de petites chansons / C’est mon chien / File la farandole / Combien d’étoiles

À l’automne 1994, sort le 7ème volume : Grignoti la souris, avec Jules et Zoé, Plein de crottes dans le jardin. Et comme je chante au Casino de Paris, j’en profite pour enregistrer mon premier disque en public, qui paraît au printemps suivant.

13 chansons :

Le spectacle / Plein de crottes dans le jardin / Non c’est pas moi / L’histoire de mon escargot / Jules et Zoé / Mon papa / Le ver la pomme et la souris / Grignoti la souris / La toilette / Juste un petit sourire / Le coucou / La chanson des bruits / Tout seul

Il faut varier les plaisirs, alors j’adapte en conte musical un livre d’Erwin Moser, avec un petit éléphant comme personnage principal. J’écris quelques chansons, dont Tu t’en vas, La neige tout doux tout doux, et je raconte l’histoire.

Comme j’en ai marre d’entendre toujours les mêmes rengaines quand Noël se profile, je me lance et consacre mon disque suivant à ce moment familial, parfois redoutable. Un salut du bout du monde (en clin d’oeil à Madagascar), Se rouler dans la neige.

12 chansons :

Chanson pour Noël / La fenêtre du calendrier / C’est le Père Noël / Un salut du bout du monde / Le manège de la neige / J’aime les gâteaux / Se rouler dans la neige / Un traîneau pour deux amis / Juste un petit os / Mon sapin / Petit cadeau / La lune nuit

En 1999, puis 2002, arrivent les volumes 9 et 10 : Les vacances et Trop d’autos. Avec Un dernier p’tit bisou, Pipi les dents et puis allez au lit. Et c’est bien sûr de plus en plus difficile de choisir les chansons qui vont s’intégrer dans le spectacle…

12 chansons :

Les vacances / Dans la lune / Dans l’petit bois / Le vieil ours / Papa n’a pas le temps / C’que je préfère / Dans de l’automne / Ces p’tits moments / Un p’tit orchestre / Si loin de moi / La fourmi et le lézard / De beaux rêves

13 chansons :

Trop d’autos / Ma maison / Cinq lapins tout gris / Les crêpes / Un dernier p’tit bisou / A la ferme / La neige tout doux tout doux / Pipi les dents et puis au lit / La baleine / Mercredi dans ma forêt / L’araignée / Pas jeter ses petits papiers / Le petit homme sur la lune

Tir groupé pour le coffret reprenant 160 chansons et les compilations successives, qui marquent ainsi des étapes sur le chemin… des écoliers.

Idem pour les albums et DVD enregistrés en public, instantanés avec les défauts et la spontanéité de l’exercice.

Avec une moyenne de 200 spectacles par an, j’ai de la matière pour capter de belles ambiances un peu partout en France : à Bourg-en-Bresse, à Lyon et ailleurs.

Une petite parenthèse symphonique en 1999, juste après l’enregistrement d’un disque bilingue aux États-Unis et 2 disques en allemand. À Lyon, une poignée de musiciens de chacun des orchestres revisite avec moi quelques chansons de toujours, et cela donne le disque Il était un petit navire, illustré par Loïc Jouannigot. Comme on peut le voir ici, je reprends 10 ans plus tard cet album sous la forme livre CD avec le titre Maman les p’tits bateaux, et c’est Bernadette Després (la maman de Tom Tom et Nana) qui s’y colle.

En 2007, c’est l’album Recette de printemps, avec Des poils partout, Venez chanter, Nous on veut des jardins. Ah oui : je me suis rasé la moustache, j’oubliais.

J’écris ensuite les musiques d’un conte musical que je réalise, à partir d’un texte de mon fils Pierre et que lit Richard Bohringer : Les clefs du zoo.

14 chansons :

Venez chanter / J’écoute les vagues / Nous on veut des jardins / Le réveil de la marmotte / Quand on a déménagé / Recette de printemps / Dans l’auto / Ma balançoire / Maman pourquoi tu pleures / Un peu d’soleil / Des poils partout / Et tourne le manège / Bonne nuit / Merci

Je produis 2 CD de poèmes que je mets en musique, J’ai trempé mon doigt dans la confiture et Le ciel est par-dessus le toit…, où j’alterne des textes lus par des enfants et des poèmes devenus chansons.

Quand je crée ma maison d’édition de livres jeunesse, en 2011, je reprends la même idée en la modifiant et en confiant la lecture à des voix féminines étrangères. Je mets en musique des poèmes de Pierre, de Marc Baron, René de Obaldia, même Victor Hugo n’échappe pas à ma frénésie musicale.

Regarde le brin d’herbe et Soixante secondes de papillon sont illustrés par Marie-Charlotte Aguerre et Carine Sanson.

En 2012 j’enregistre avec un seul musicien, Claude Rossat, qui joue avec moi depuis longtemps, un disque de berceuses : Bonne nuit. Je choisis certaines de mes chansons idéales avant de s’endormir, j’adapte quelques chansons de l’allemand ou de l’anglais, je reprends Henri Salvador, le tout sous forme de livre CD illustré par Éric Battut. Lucas, mon premier petit-fils, dit en exergue le petit poème de Paul Vincensini qui s’intitule La nuit.

14 chansons :

La nuit / Un petit air qui berce / Avant la nuit / Une chanson douce / La lune / Le manège de la neige / Dors bébé dors / Coucher de soleil / Brille brille / Combien d’étoiles / Au-dessus des nuages / Pour m’endormir / Le chat et le soleil / Au clair de la lune / Bonne nuit

Au même format, Ma guitare a des tiroirs reprend l’essentiel de mes chansons, que je réenregistre et arrange à ma façon. On n’en finit pas d’améliorer des petites choses.

15 chansons :

Des câlins / Des poils partout / Dans ma guitare / Regarde le brin d’herbe / Pas sages / Mes p’tits coeurs / L’arc-en-ciel / Tape tape dans tes mains / C’est l’oiseau / Papa on part / La princesse qui se grattait les fesses / L’automne est là / Petit cadeau / Monsieur salade / Un dernier p’tit bisou

Pour de vrai, c’est le titre d’une chanson et celui du disque suivant, qui glisse quelques reprises à une dizaine de nouvelles chansons. Des poètes sont encore là : Marc Baron, Daniel Lacotte, Didier Pobel. Les musiciens fidèles sont au rendez-vous : Claude Rossat bien sûr, Gilles Tissot, Alexis Darmon, Daniel Vacheresse, et c’est Sylvie Serprix qui illustre le tout.

15 chansons :

On gazouille / Pour de vrai / Un p’tit frère / Avec son cartable / Mets tes pantoufles / Le dernier des ours / Un éléphant c’est grand comment / Cet enfant / Que fait le vent / C’est plein d’microbes / Tu t’en vas / Le tour de la terre / Mon coeur à moi / Le bain / Le soleil se cache

Et nous voici arrivés en 2019 avec Sur le chemin de l’école. Équilibre entre nouveautés et reprises, l’album paraît en CD et en vinyle, comme un retour aux sources, après 40 ans de bons et loyaux services. Loïc Jouannigot est aussi de retour, comme les musiciens habituels, auxquels s’ajoutent le violoncelle d’Annabelle Rogelet et les voix des jumelles Émilie et Charlotte Vayssié.

Un peu plus de détails sur les pages « Parution d’un nouveau disque » et « Premiers extraits.

14 chansons :

Sur le chemin de l’école / Petit Pierre / À la plage / Dis c’est grand comment la vie / Coccinelle bonnes vacances / Tous pareils / Les jolis nuages / Tout est beau / Dans mon école / Plein de crottes dans le jardin / En trottinette / Le soleil a des rayons plein les poches / On se ressemble pas / Au revoir